La piste égyptienne

Étiquettes

, ,

Je continue les recherches et j’ai l’idée d’associer chaque personne à sa possible vie passée du temps d’Akhénaton. Je pars de Kiera et de Samuel et des quelques pistes que j’ai pu avoir pour les autres. Le résultat est plutôt intéressant, mais il y a encore plein de pièces qui manquent au puzzle. Le soir, je vais au temple d’Hollywood méditer pendant trois heures et les personnages prennent leur place. Quand j’ai un doute, cela me dit de rester centrée sur les pistes que j’ai déjà et qui sont évidentes : chacun doit être à sa place pour former un tout cohérent. Si je n’ai pas ce tout cohérent, c’est qu’une personne n’est pas à sa place. A la fin de la méditation, je vois une personne avec deux ailes qu’elle fait se rejoindre sur le même côté. Je sais que cela s’apparente à un Dieu égyptien mais je n’ai pas idée de qui cela peut bien être. Sur le chemin, en rentrant à la maison, je vois le caducée d’Hermès avec un coeur à la place des ailes dessiné sur le mur d’une maison.

Chez moi, je vais regarder sur internet pour retrouver cette image que j’ai vue. Je pense à Thoth, mais ce n’est pas lui que j’ai vu. Je finis par trouver la déesse MAAT. MAAT est la force qui maintient l’univers ensemble et THOTH est celui qui fait les calculs des paradis, des étoiles, de la terre et de tout ce qu’ils contiennent. Il dirige les mouvements des corps célestes. Thoth est associé à Hermès, qui est lui-même associé au caducée et donc à la guérison. Or la racine d’Hermès est la même que celle de Kiera Hermine. On dirait que les choses se rejoignent. Cela m’encourage à continuer dans mes recherches. J’ai l’impression que je suis sur la bonne piste.

Signes pour un titre

Étiquettes

, , , ,

Je vais courir et médite. L’éditeur m’envoie la nouvelle couverture avec le nouveau titre. Je le revois et vois quelques fautes, que je corrige, notamment l’absence ‘le présent d’une femme’. Je finis les corrections et les envoie. Ensuite, je travaille sur la couverture en anglais. Je la trouve superbe, dans les tons orange et rose. Le rose me dérange un peu mais je décide de laisser faire ainsi. Je l’envoie à Kiera, Sue, Franck et Valérie pour avoir leur avis. Sue me dit que ‘A woman’s Present’ does not work and ‘A Woman’s Gift’ would be better. Kiera me dit qu’elle l’aime mais que sa fille Sophie verrait du rouge au lieu du rose, car il ne faut pas que l’on oublie qu’il y a eu beaucoup de sang versé pendant la révolution. Je change la couleur et je trouve cela plus joli et plus profond. Après cette journée de travail, Charles et Kiera viennent manger à la maison et on décide de regarder le film Potiche. C’est amusant car dans le film, il y a tous les éléments de réponse en rapport avec le titre du livre. À un moment donné dans le film, parce qu’il y a une grêve et que l’usine est envahie, une femme dit : ‘Je crois qu’ils s’approchent de la maison et qu’ils sont tout autour.’ ‘Du calme. Du calme, répond Catherine Deneuve, Marie-Antoinette s’est retrouvée dans la même situation aux Tuileries et elle n’a pas perdu son self-control, que je sache.’ ‘Elle a quand même fini sous la guillotine’, répond une autre. Dans le même film, on parle aussi de l’émission ‘Une femme d’aujourd’hui’ et plus tard on demande à Catherine Deneuve de dire que c’est une femme et elle dit que ce n’est pas la peine car c’est évident.

Story making

Étiquettes

, ,

Je pars pour suivre un atelier avec Jim (www.storymaking.com) sur l’écriture. Cela va m’aider à structurer la suite de mon livre ‘Le Présent de Marie-Antoinette’, deuxième livre qui commence à s’élaborer dans ma tête depuis quelques temps.
J’aime l’atelier de Jim, que je suis pour la troisième fois, car Jim élabore la structure de l’histoire à partir du travail de Jung sur l’inconscient et le subconscient. Jim dit que chaque histoire est un élément de notre subconscient manifesté pour nous aider à évoluer. Le meilleur exercice pour entrer dans le subconscient est donc de créer des histoires, parce cela apporte un flot constant d’informations. Nous collaborons alors avec l’inconscient créatif et faisons des choix qui vont nous permettre de créer un schéma pour l’histoire que nous voulons raconter. Nous devons ensuite nous aligner sur ces choix en fonction du caractère principal qui représente la conscience. Cela montre les étapes de notre développement. Dans le reste du cours, il explique sa méthode pour créer des histoires qui s’appelle ‘The Golden Paradigm’. Grâce à ce cours, je retrouve une nouvelle inspiration pour mon deuxième. Tout le squelette est mis en place et je n’ai plus qu’à faire des recherches pour l’étoffer.

Étiquettes

, , ,

Je médite et vais courir.
Je réponds à Valérie, en rentrant :

Chère Valérie,
Ce n’est pas par hasard si tu es assaillie par tous ces ‘devoirs’… c’est pour que tu y ailles progressivement, un peu comme quand on part en plongée et que l’on doit descendre par paliers.
En tout cas, je ne pense pas que ce que tu découvres soit fortuit… c’est plein de confirmations au contraire. Je trouvais les portraits ressemblants aussi.
Je suis très heureuse de ces premiers constats de ta part. J’ai hâte de lire la suite!!!… surtout que la marquise a bcp écrit. cela va être facile de faire les comparaisons.
Ce que l’éditeur a écrit de toi est ce que je pense de toi aussi et c’est ton écriture qui m’a en fait amenée à te trouver définitivement. C’était pour moi le fil conducteur, en plus d’avoir été très guidée dans cette découverte, c’est évident! Il fallait que toutes les pièces du puzzle puisse s’assembler les unes aux autres, sans exception.
Bienvenue dans le monde des vies antérieures et de sa magie😉
Je t’embrasse,
Marie-Alix

*

Ai fini l’éducation de Mme de créquy, quelle magnifique description du mont Saint-Michel (Lieu que j’adore!-))
Je vais passer maintenant à des choses encore plus parlantes je crois.
Je retourne à mes devoirs.
Bises, valérie

Portrait de Créquy

Étiquettes

, , , ,

J’envoie un message à Valérie pour savoir ce qui se passe avec ses découvertes.

Sujet : Alors?!
tu trouves des choses intéressantes?! est-ce que ça colle? j’ai hâte de savoir… bisous, Marie-alix

*

Sujet : Re : Alors?!
Hello,
un drole de truc se met en place, je suis soudain assaillie de plein de choses. Beaucoup plus de devoirs dans mon cours d’anglais et mes enfants ont tous les deux du retard dans des projets à rendre à l’école alors que ce n’est pas du tout leur habitude. je ne sais pas quoi en penser mais c’est juste que cela me fait bizarre!!!
Donc je n’ai eu le temps de parcourir que l’enfance de mme de Créquy
Je dois te dire avant tout que les peintures m’ont fait un drôle d’effet et je retrouve certaines caractéristiques de mon visage surtout quand tu les mets à côtés de mes propres photos! Lorsque je les ai vues pour la première fois, il me faisait l’effet d’un retour à la maison, ou de quelque chose de connu qui me faisait grandement plaisir. Mais je trouve cela bizarre…
J’ai lu aussi ce que l’éditeur écrit de ce qu’il pense de de Créquy et c’est en tout cas ce que j’aimerais que l’on dise de moi!
 Elle a appris beaucoup dans le couvent tenu par sa tante qui finalement la laissait libre d’après ce que j’ai pu comprendre. J’ai moi-même eu une éducation assez religieuse. J’ai fait partie de nombreux groupes de jeunes catholiques et je dois dire que c’est la que j’ai appris à remettre en cause tout ce que l’on me dit et à penser par moi-même, qualités qui sont je suppose finalement intrinsèques parce que j’adorais jouer le trublion chez tous ces cathos bien pensants. En ça je reconnais une certaine similitude mais elle n’est peut-être que fortuite, je dois continuer plus avant pour comprendre.
 Toujours est-il que tu me fais découvrir une période passionnante et je vais continuer à la découvrir….te tiens au courant
Mille bises chère Marie-Alix,
 Valérie 

Je suis super contente de lire ça. J’ai l’impression que nous sommes sur une piste intéressante qui va pouvoir nous faire beaucoup avancer au niveau de la recherche puisque la marquise de Créquy a beaucoup écrit.

Le cas Valérie

Étiquettes

, , ,

Décidée à trouver qui était Valérie à l’époque de Marie-Antoinette, je continue mes recherches où je les avais laissées au sujet de Valérie quand je pensais qu’elle était la Maréchale de Mirepoix, sans en avoir la certitude. Je repars dans le livre ‘Ma Reine Infortunée’ par la comtesse d’Adhémar et cherche cette Maréchale, tout en me concentrant davantage sur le fait que Valérie était certainement écrivaine dans sa vie passée, à cause de sa facilité à écrire et du fait d’avoir eu un éditeur sans avoir à le chercher. Je tombe sur un chapître concernant cette femme, mais curieusement, cela parle d’une certaine marquise de Créquy. Je fais des recherches sur internet et trouve que les portraits correspondent ainsi que la description de l’écriture par l’éditeur de cette marquise ; il dit exactement ce que je pense de l’écriture de Valérie. Puisque Valérie a écrit sur Assange dans cette vie-ci, c’est qu’ils devaient être en contact aussi dans cette vie passée. Je fais des recherches dans ce sens et le trouve lui aussi. J’envoie le tout à Valérie sans lui en dire davantage sur Assange et les autres personnes que j’ai trouvées autour d’elles afin de comparer par la suite nos conclusions.

Chère Valérie,
j’ai adoré ton livre et suite à cette lecture et à des pistes que j’avais depuis plusieurs mois, je pense t’avoir trouvée:
http://penelope.uchicago.edu/crequy/index.shtml
si tu te reconnais, je te laisse découvrir assange et franck par toi-même. j’ai ma petite idée et cela sera intéressant de comparer nos conclusions. j’imagine que franck t’aidera dans ce cheminement anyway.
bonne lecture,
bisous,
Marie-Alix
ps: j’ai été méditer ce matin et suis restée pour le service qui était de circonstances! je retourne méditer ce soir… j’y serai de 6 à 9. je tiens à honorer ce jour spécial comme il se doit😉 si ça te dit à un moment donné…

Après ces découvertes, je pars méditer. C’est vraiment merveilleux et profond. J’ai l’impression que je réaccède à mon intuition totalement.

Anniversaire mort Marie-Antoinette

Je me réveille tôt et vais au temple pour méditer avec Marie. Dès le début de la méditation, je sens que ma peur s’en va très profondément en moi. Je trouve la sensation toute nouvelle et me sens libérée. Ma méditation est très profonde. Du coup, nous restons pour le service qui parle de Spiritual Healings. C’est vraiment intéressant. Cela parle de l’importance de se connecter à la sagesse de l’esprit et à l’amour du cœur, en restant centré quoi qu’il arrive. Je rentre à la maison retrouver Charles et nous partons à la plage. Cela me fait un bien fou.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.